fbpx

la 3D en Bijouterie Joaillerie

3D pour la bijouterie joaillerie

La 3D en Bijouterie Joaillerie

Je suis Artisan bijoutier depuis maintenant 25 ans. Je suis autodidacte, ayant appris une grande partie de ce que je sais faire en regardant les autres. D’abord les bijoutiers dans l’atelier de fabrication de chez Scherlé, à Paris, où j’ai commencé ma carrière. J’avais accepté un poste de vendeuse pour pouvoir passer tout mon temps libre à les observer créer, réparer, souder, sertir, polir…

A l’époque, ce métier était encore très misogyne et les ateliers n’étaient occupés que par des hommes… Je suis contente de voir de plus en plus de femmes prendre leur place à l’établi. Ma préférence a toujours été le travail sur cire car j’aime cette matière dure et tendre à la fois qui se travaille et se sculpte en partant d’un bloc pour arriver au volume final. Le rattrapage de fonte est également jubilatoire lorsqu’on voit la pièce brute lentement se transformer et prendre forme.

La 3D est une révolution depuis quelques années déjà dans notre métier. Elle est très décriée par les Joailliers traditionnels, comme le fut le procédé de la fonte à cire perdue dans les années 70. Les évolutions font souvent grincer des dents mais elles font partie de la vie. La technique 3D permet de réaliser des bijoux de grande complexité en baissant le temps de réalisation. Elle permet également la conception de pièces géométriquement parfaites, presque impossibles à faire à la main. Il faut savoir s’adapter à ces nouvelles méthodes de travail tout en gardant notre savoir faire d’artisan: le travail à la main. Les cires sont certes un peu différentes mais le travail reste néanmoins le même à partir du moment où l’on récupère nos pièces chez le fondeur.

Grace à la 3D, j’ai découvert une approche totalement différente de mon métier mais en réalité exaltante et j’avoue m’être prise de passion pour ce nouveau procédé. J’ai appris à nouveau en regardant essentiellement des tutos sur Internet ou en explorant les potentialités du logiciel. Dès que possible, je me perfectionnerai sur cet outil qui permet de stimuler pleinement sa créativité.

Mon métier est ma passion et je suis ravie de trouver encore aujourd’hui de nouvelles manières de l’exercer.

Voici deux liens vers des vidéos: une de la Chambre Syndicale BOCI sur la fonte à cire perdue.  La seconde de Philippe Pigeard, fondateur de la société CADLINK, qui détaille ce qu’apporte la 3D à la Bijouterie Joaillerie.  Bonne lecture !

Sophie Thobie

 

https://www.youtube.com/watch?v=8VrwdGtGYAc